Imprimer

Brochure d'acceuil

P. 6     <<   

Hygiène

Nous ne pouvons vous étonner en révélant que tous les bons colombophiles mettent tout en oeuvre pour assurer la parfaite hygiène de leur colonie.

Il y va en premier de veiller à la propreté des lieux, car qui dit propreté peut traduire par salubrité. On ramassera donc les fientes au plancher et dans les casiers, armé d'un grattoir approprié, au moins une fois par jour. La poussière est aussi nuisible à l'homme qu'au pigeon. Pour s'armer contre ses effets nocifs, bon nombre d'amateurs passent régulièrement l'aspirateur. Il est préférable de procéder au travail d'entretien pendant que les pigeons sont à la volée. L'entretien permanent réduit le travail; il vous prendra finalement un minimum de temps.

Il peut arriver que les pigeons ramassent l'un ou l'autre parasite au contact d'autres sujets dans les paniers de voyage. Il existe dans le commerce des insecticides appropriés pour le combattre. Vous trouverez des "bombes" ou des poudres solubles dans l'eau qui agiront efficacement. Recourez-y avec modération et suivez à la lettre les recommandations du fabricant. Vous vous protégerez vous même, autant que les pigeons.

Il est bon de présenter le bain, au moins une fois la semaine. L'eau claire, froide suffit. Vous pourrez y ajouter un sel de bain spécial; mais demandez la qualité "sans danger pour les pigeons", car ils peuvent s'y abreuver.

Certains champions refusent de recourir aux insecticides dans le courant de la saison sportive. .

Ils prétendent que le pigeon sain n'a pas à craindre les ectoparasites de tous bords: poux, tiques etc. Ce n'est pas l'avis de tout le monde.

Si vous trouvez au colombier des pigeons qui trépignent, comme pour se débarrasser de quelques hôtes indésirables, vous ferez bien de consulter votre vétérinaire. Il pourra les examiner plus profondément par la même occasion.

Pour conclure, nous dirons que le colombophile qui surveille sérieusement l'hygiène de sa colonie ne doit guère se faire de souci concernant les parasites. Ils n'aiment que la crasse...

 

Voisinage

Le colombophile a tout intérêt à vivre en parfaite harmonie avec ses voisins. A lui de nouer des relations de bon voisinage et de les entretenir.

S'il vous arrive de devoir ériger votre colombier plus près d'un mur mitoyen qu'autorisé par la loi, vous ferez en sorte d'obtenir de votre voisin concerné un accord écrit pour être paré contre toute mauvaise surprise.

N'entreprenez rien sans prendre contact au préalable avec vos voisins. Les pigeons peuvent causer des désagréments à l'un ou à l'autre. Vous pouvez les intéresser à votre hobby tout en leur faisant part de vos intentions et qui sait...n'en gagnerez-vous pas un à votre cause?

N'oubliez pas, non plus, que les petits cadeaux entretiennent l'amitié.

 

Comment adhérer à notre "grande famille"?

Formalités à remplir pour vous affilier :
- Le chemin le plus direct passe par le secrétaire d'un club établi dans votre commune ou une commune voisine affiliée à la RFCB. Il dispose des formulaires adéquats à la R.F.C.B. qui la fera suivre à l'administration communale, car vous devez aussi obtenir l'autorisation du bourgmestre.
- Si vous n'êtes pas de nationalité belge, le secrétaire devra mentionner en plus de vos nom et adresse, vos lieu et date de naissance, ainsi que votre nationalité. Dans votre cas, vous devrez obtenir, en plus, l'autorisation du Ministre de la Justice (via la RFCB).
- Une fois ces formalités remplies, vous êtes membre de la R.F.C.B. et vous pouvez demander que l'on dresse vos coordonnées.

Les affiliés reçoivent, gratuitement la revue nationale.
Soulignons en passant que vous devrez déposer cette liste, qui mentionnera tous les pigeons que vous détenez, même si vous n'obtenez votre affiliation que dans le courant de l'année. Vous pouvez retirer cette liste et la déposer, une fois complétée, dans le club auquel vous adhérez.

Pour tous autres enseignements, adressez-vous au service central des Sections Francophones (52-54, Gaasbeeksesteenweg, 1500 Hal,
tél. 02/539 30 55, fax 02/537 38 86).

 

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter